Le Prince Sisowath Sirik Matak

Cousin du Roi

SirikMatak

Le prince Sisowath Sirik Matak (1914–1975), né à Phnom Penh est un homme politique cambodgien.
Membre de la famille royale, il est le cousin de Norodom Sihanouk. Ministre à de multiples reprises dans les années 1950 et 1960, il était proche de la droite cambodgienne et reprochait à Sihanouk le manque de libéralisme de sa politique.

Sirik Matak, 1967. @ DR.
Sirik Matak, 1967. @ DR.

Vice Premier ministre au début de 1970, il est considéré comme un des principaux acteurs des évènements qui amenèrent à la déposition de Norodom Sihanouk le 18 mars et à la mise en place de la république khmère. Il fut Premier ministre entre 1971 et 1972. En avril 1975, à l’arrivée des Khmers rouges, John Gunther Dean, ambassadeur américain au Cambodge offrit l’asile politique aux plus hauts dignitaires de la république khmère, mais la plupart refusèrent. La réponse que fit à cette occasion Sirik Matak est restée célèbre « … Je ne peux hélas partir d’une façon aussi lâche… Je n’ai jamais pensé que vous pourriez un jour abandonner un peuple qui avait choisi la liberté… J’ai fait l’erreur de croire en vous, les Américains. »
Le 17 avril 1975, les khmers rouges s’emparèrent de la capitale cambodgienne. Sirik Matak arrive à franchir les grilles de l’ambassade de France avec deux gardes du corps. Il demande l’asile politique. Mais les khmers rouges exigent qu’il soit livré et l’ambassade refuse d’assurer sa protection. Le prince Sisowath Sirik Matak se livrera de lui-même et sera exécuté Le 21 avril 1975.

À gauche : Bernard Martin ⓒ W. Schroeter, 1985. À droite : Chhit Chanpireak ⓒ Arno Lafontaine, 2013.Ce rôle a été interprété par Bernard Martin en 1985 puis par Chhit Chanpireak en 2013.
À gauche : Bernard Martin ⓒ W. Schroeter, 1985. À droite : Chhit Chanpireak ⓒ Arno Lafontaine, 2013.

Ce rôle a été interprété par Bernard Martin en 1985 puis par Chhit Chanpireak en 2013.

Chhit Chanpireak (Hou) est comédien. Il travaille dans l’équipe “Awareness Theatre” de Phare Ponleu Selpak depuis 2003. Il interprète trois personages : Le prince Sisowath Sirik Matak, l’un des russes dans l’entourage de Kossyguine et Etienne Manac’h, ambassadeur de France à Pékin. En 2011 il a été chargé par PPS de développer leurs activités dans le domaine du théâtre.